ETUDE | Mélanie De Schepper | Décembre 2019

Une réalité  plurielle et complexe à aborder​

Les outils à destination de l’environnement professionnel sont-ils vraiment porteurs pour la réinsertion professionnelle des personnes concernées ?

Cette étude constitue la suite de l’étude ASPH menée en 2018 « Comment gérer l’intégration de la personne avec troubles cognitifs dans le secteur professionnel ? Proposition d’outils ».

De nombreux éléments théoriques et concepts présentés lors de la précédente étude ne seront pas repris dans l’écrit ci-présent afin d’éviter toute redondance. Ils seront brièvement résumés quand nécessaires. Nous convions dès lors le lecteur à retourner vers l’étude de l’année dernière s’il souhaite davantage d’informations sur des éléments parcourus plus succinctement ici.

Toutefois, ces outils ne sont en l’état ni diffusables ni exploitables en tant que tels et se doivent, pour être d’application, d’être accompagnés de la séance de formation.

En 2019, notre volonté a été de tester l’efficacité et la validité de la procédure comprenant ces outils.

Les chiffres

Avant la formation

75 % des professionnels interrogés ne connaissent pas les aides à disposition

50 % des professionnels interrogés ne connaissent pas les troubles cognitifs

Après la formation

86 % des professionnels interrogés ont une connaissance des troubles cognitifs

100 % des professionnels connaissent les aides à disposition

Contacter l’autrice de l’étude :

Mélanie De Schepper  – 02 515 02 25 – melanie.deschepper@solidaris.be