Du 29 novembre au 10 janvier 2022, l’Association Socialiste de la Personne Handicapée sensibilisera le grand public aux handicaps invisibles au travers de 9 cubes disposés dans divers endroits publics en Belgique francophone. L’objectif ? Se questionner sur nos représentations du handicap. Pourquoi ? Parce que 80% des handicaps sont invisibles !

Invisibles ?

Nous avons toutes et tous une représentation du handicap : la voiturette, la canne blanche, l’appareil auditif…  Mais qu’en est-il des personnes en situation de handicap pour lesquels le handicap ne se voit pas ? Sans signe extérieur de handicap, elles sont le plus souvent soumises aux jugements hâtifs avec de lourds impacts sur leur qualité de vie et leur estime d’elle-même. C’est pour lutter contre ces idées toutes faites, ces stéréotypes que l’Association Socialiste de la Personne Handicapée (ASPH) organise cette année encore une campagne de sensibilisation sur le handicap invisible :  Rendons visibles les invisibles. En Belgique, cela touche environ 530 000 adultes.

L’art à la rencontre des handicaps

Cette année, l’ASPH réitère sa collaboration avec les Beaux-Arts de Bruxelles au travers de 24 visuels interpellants et questionnants réalisés grâce aux témoignages de personnes en situation de handicap invisible. L’idée est de sensibiliser le grand public aux détours d’une rue, dans les allées d’un centre culturel… sur les représentations du handicap. Ces 9 cubes de 2 m de haut et de 1,5 m de large (4 faces)  seront disposés dans différents endroits publics en Belgique francophone du 29 novembre 2021 au 10 janvier 2022. Sur ces cubes, un QR code renvoie au site Internet ASPH ou l’on peut retrouver l’ensemble des témoignages des personnes concernées par le handicap invisible présenté sur le cube, l’explicatif de la campagne, les affiches réalisées, les témoignages… dans les  différentes affiches.

Au travers de cette campagne, l’ASPH veut sensibiliser le plus grand nombre aux vécus des personnes en situation de handicap invisible, informer sur les pathologies/symptômes inclus dans ces situations et leurs impacts, améliorer la reconnaissance du handicap invisible et initier une réflexion sur la place de ces personnes dans la société, qu’importe leur âge, leur genre, leurs origines ou milieu socioéconomique.

Le handicap est multiple. Le handicap peut se voir et peut ne pas se voir.  Le handicap ne doit pas se justifier d’un signe extérieur et nous voulons le clamer haut et fort ! Ensemble, faisons exister les différences : rendons visibles les invisibles !

le 3 décembre : Journée internationale des personnes en situation de handicap – Portez la couleur du handicap

Lire le dossier de presse complet (PDF – 579ko)
Aller sur la plage explicative de la campagne
Voir la page des lieux et dates d’exposition des cubes

Infos

Pour toutes informations sur les cubes

Mélanie De Schepper – 02/515 02 25 – melanie.deschepper@solidaris.be

Pour la communication

Nathalie De Wispelaere – 02/515 06 55 – nathalie.dewispelaere@solidaris.be