Najoua Batis  |  2015

En 2015, l’Association Socialiste de la Personne Handicapée a mené une enquête auprès d’institutions de personnes handicapées autour du vaste thème de l’alimentation. Cette enquête tente de mieux appréhender la manière dont l’alimentation est prise en charge au sein de certaines institutions pour personnes handicapées. Ce qui nous pousse à nous intéresser à cette problématique c’est que les personnes handicapées, notamment avec un handicap mental, ont statistiquement plus de risques d’être en surpoids voire de souffrir d’obésité comparativement aux pairs sans handicap. Par exemple, le taux d’obésité chez les personnes atteintes de trisomie 21 est de 31,2% contre 13% chez les personnes sans handicap. Notre analyse ne se concentre pas uniquement sur l’obésité mais bien la complexité d’aborder l’alimentation en institution.