Talissa Mupoy |  16 juin 2022

trois voitures équipées du dispositif Scan-car dans un parking fermé

De nombreuses communes assurent le contrôle du stationnement sur leur territoire lorsque celui-ci est payant ou limité dans le temps dans les zones bleues. Ce contrôle est généralement effectué par des agents constatateurs ou des policiers qui sillonnent alors les rues en vue de vérifier les véhicules garés dans les zones payantes.Toutefois, depuis quelques années, certaines communes optent pour un autre système de contrôle, remplaçant la ressource humaine par de la technologie, la scan-car. Décriée par des associations dont l’ASPH, dans les médias ou par certains politiques, la présente analyse de penche sur les problèmes de mobilité engendrés par cette technologie pour les personnes qui disposent d’une carte de stationnement handicapé.

En effet, des personnes en situation de handicap reçoivent encore à l’heure actuelle de trop nombreux procès-verbaux non justifiés suite à des erreurs de logiciels. Pire encore, ce dispositif vient fortement entraver la mobilité de certaines personnes en situation de handicap et cela sur plusieurs aspects que nous explicitons dans la présente analyse.