Nathalie De Wispelaere | 14 décembre 2020

Des réalités qui nous donnent tort.

Le polyhandicap n’empêche pas les apprentissages.

Au 21e siècle, ne serait-il pas temps de revoir les systèmes de catégorisation du handicap ? Tout du moins, peut-on encore réellement arrêter notre définition de l’humain aux compétences et aptitudes physiques et/ou mentales à l’heure de l’intelligence artificielle, des technologies nouvelles, des apprentissages revisités, dans un monde en constante évolution ? N’est-il pas urgent de remettre en question nos préjugés pour élargir le regard à d’autres manières de fonctionner, de vivre et d’apprendre ? Aujourd’hui, connaissons-nous tout du handicap ? Pouvons-nous considérer comme acquis et intouchables les connaissances que la société et le monde médical en a ? Qu’en est-il plus spécifiquement du polyhandicap ? Est-il urgent de changer notre regard sur le handicap et plus spécifiquement, sur le polyhandicap et les facultés d’apprentissage des personnes concernées, au vu notamment des nouvelles techniques d’apprentissages ?

Lire l’analyse : Derrière nos préjugés… (PDF – 954Kb)