Rose Eboko | 2018

Depuis que le gel des dotations publiques concernant les transports a pris place en 2011, l’offre des transports adaptés a été fortement marquée.

S’il est vrai que le Plan accessibilité wallon constitue un premier pas de la part des opérateurs publics, l’ASPH pense que les mesures que contient ce plan tardent à se concrétiser par manque de budgets, de délais et de personnes de référence clairement identifiées pour chaque projet. Pour le rendre effectif et porteur, il serait impératif de déployer des moyens tant financiers qu’humains.