Manon Cools | 2018

Parcours obligatoire pour les personnes  malades de longue durée : quels enjeux pour les personnes en situation de handicap ?

En 2017, on estimait à 454.000 personnes le nombre de personnes absentes au travail en raison d’une maladie de longue durée. Ces chiffres peuvent de prime abord effrayer, mais ils sont à replacer dans une perspective plus globale : après six mois d’incapacité de travail, près de 90 % de ces travailleurs ont repris le chemin du travail.

Maggie de Block, ministre fédérale des Affaires Sociales et de la Santé, a marqué en 2018 son souhait de réintégrer plus activement ces travailleurs dans leurs lieux de travail. L’ASPH (Association Socialiste de la Personne Handicapée) a vivement réagi aux mesures annoncées par la ministre en dénonçant les effets pervers des mesures annoncées. Dès lors, quels sont les dangers et enjeux pour les personnes en situation de handicap d’un parcours de réintégration obligatoire comme envisagé par la ministre des Affaires Sociales et de la Santé ?