ASPH | 2014

Fin janvier 2012, sur base d’une discrimination vécue au quotidien par les PMR dans les bus TEC, le CAWAB ainsi que les asbl ASPH, AMT Concept, ABMN, ABP, Gamah ainsi que trois personnes handicapées, déposent officiellement une plainte avec le Centre d’égalité des chances contre la SRWT- Société régionale wallonne de transport – et les TEC faute d’aménagements raisonnables suffisant pour embarquer dans un bus en chaise roulante.1
Après quelques mois de négociations entre les différentes parties et le tribunal de Namur, une convention est enfin signée le 13 octobre 2013. Cette convention doit apporter une plus- value pour les utilisateurs en chaise, qui pourront dans les 6 mois avoir accès à près des 80% de bus adaptés, grâce à l’aide d’une tierce personne ou du chauffeur. Durant les trois prochaines années, cette Convention engage également les requérants à évaluer, expertiser les 186 lignes de bus les plus fréquentées, afin de s’assurer que les arrêts sont praticables ou accessibles.
Après un an de travail sur le terrain, l’accessibilité des bus TEC est-elle devenue une réalité ou, une nouvelle fois encore, tient-elle du parcours du combattant ?