Aujourd’hui, les enfants et les étudiants ont toujours d’énormes difficultés pour accéder, comme leurs copains valides, à un enseignement inclusif, à des établissements scolaires près de chez eux qui s’ouvrent à la diversité, à l’accessibilité de leurs locaux, de leurs bâtiments…

L’accueil parascolaire dans l’enseignement spécial n’existe pas !

Et l’accueil dans les crèches reste peu généralisé…

Ces énormes lacunes ont pour conséquences que les jeunes adultes en situation de handicap n’ont pas de formation suffisamment qualifiée pour accéder à des emplois valorisants ! C’est aussi un des motifs au taux d’emploi anormalement plus bas que celui des valides… !

La seconde conséquence est l’impact immédiat sur le projet de vie des parents ! Cela signifie quasi systématiquement l’abandon d’emploi pour un de ces parents, et donc, des difficultés de carrière et financières !

Nos responsables politiques doivent agir sérieusement !

Car à ce niveau-là, la Belgique ne respecte pas ce à quoi elle s’est engagée en signant la Convention ONU relative aux Droits des Personnes Handicapées !

Et cela, l’ASPH ne peut pas le tolérer

Florence Lebailly – Secrétaire générale

Dans le PDF, les articles sont disponibles en Facile à lire et à Comprendre – FALC.