2020 : Crise du Covid-19 : les drame des aidants proches

Vous effectuez régulièrement les courses pour votre proche en perte d’autonomie ? Vous devez libérer de votre temps pour accompagner votre proche lors de ses différentes sorties (rendez-vous médicaux, cliniques,...) ? Il vous est parfois, voire souvent, difficile de concilier votre emploi du temps professionnel/scolaire et privé pour ces raisons ?

Si votre réponse est affirmative à l’une ou plusieurs de ces interrogations, c’est que vous êtes ce qu’on appelle un aidant proche. L’aidant proche, selon l’asbl du même nom, est « est aidant proche toute personne qui apporte régulièrement son aide à un proche en déficit d’autonomie. Cette aide répond à des besoins particuliers et est accomplie en dehors de celle réalisée dans le cadre d’une rémunération professionnelle ou de volontariat défini par la loi du 3/07/2005  . » Selon le guide social, la Belgique compterait environ 860 000 personnes qui consacrent une grande partie de leur temps et de leur énergie aux soins et à l’aide apportée à un proche.

Beaucoup de personnes ignorent qu’elles sont aidantes proches ou ne savent qu’elles sont désignées comme telles et que les difficultés qu’elles ressentent le sont également par des milliers d’autres personnes en Belgique. En effet, selon l’asbl Aidant proche, 1 Belge sur 10 est aidant proche.