2018 : Acouphènes et hyperacousie

Des réalités qui méritent d’être entendues

 

Dans le monde des malentendants, les situations de handicap les plus connues sont celles des personnes sourdes. Depuis quelques décennies maintenant, des efforts considérables ont été réalisés par la communauté de ces dernières afin de faire reconnaître leurs droits, de faire respecter leur culture et de se faire reconnaître dans leurs difficultés et leurs forces. Après des années de lutte et de médiatisation, la société semble doucement, mais sûrement prête à prendre conscience de l’existence de ces vécus.


Toutefois, nous nous demandons si la mise en évidence des combats menés par les uns ne risque pas de faire oublier ceux menés par les autres. Entre les extrêmes de la sphère auditive (celui d’entendre tout à fait correctement et celui de présenter une surdité complète), un panel de difficultés subsiste. À niveaux, origines et intensités différents, il existe d’autres réalités qui génèrent des freins considérables à une vie de qualité. Moins connues, mais pas pour autant moins complexes à vivre, nous avons souhaité ici mettre en évidence les vécus de ces personnes ; celles présentant des hyperacousies et des acouphènes. Les acouphènes sont en réalité : «  des sensations auditives plus ou moins complexes, perçues en dehors de toute source sonore extérieure  » ; alors que l’hyperacousie est une intolérance extrême aux sons de la vie quotidienne, normalement tolérée par la plupart des gens ».


Pour ce faire, nous avons eu l’occasion de participer à un groupe de parole organisé par l’association « Acouphène Belgique » dont les membres nous ont, avec beaucoup de tolérance, ouvert la porte afin de jeter une oreille attentive aux échanges du jour.

 

Lire la suite de l'analyse (en PDF) : Acouphènes et hyperacousie : des réalités qui méritent d’être entendues