2018 : Ecole inclusive, la solution ultime ?

Certains pays sont plus proches que d’autres de l’enseignement inclusif . Parmi eux, on trouve notamment la Norvège, la Suède et l’Italie. La situation italienne a d’ailleurs été le sujet d’une analyse précédente, dans laquelle nous avions discuté de la formation des enseignants et du rôle central joué par ceux-ci dans l’inclusion scolaire des enfants en situation de handicap. 

En Italie, depuis les années 1970, de nombreuses mesures favorisent le système scolaire inclusif et ont finalement mené à la scolarisation systématique de tous les élèves dans les écoles ordinaires. Au regard de ces résultats encourageants, nous avons décidé d’approfondir la question de l’enseignement inclusif. Pour ce faire, cette analyse sera orientée de manière à percevoir la réalité plutôt complexe vécue par les acteurs scolaires. Bien que tous les élèves aient droit à une éducation, aucune information n’est révélée concernant la qualité de celle-ci, son adéquation par rapport aux spécificités de chaque élève et les adaptations, pas toujours bénéfiques, qui s’opèrent au niveau du rôle des professeurs. Ce sont précisément ces questions qui nous mènent à nous pencher, au travers de cette analyse, aux limites adressées à l’enseignement totalement inclusif.