2016 : Saidi Gharbi danseur

Découvrez le danseur  Saïdi Gharbi; son parcours, son univers... Il utilise la danse comme outil de rencontre et d'émancipation.

 

L’art de la danse est souvent réservé aux personnes valides. Le témoignage de Saïd Gharbi, danseur non-voyant, est un exemple particulièrement illustratif de ce que l’art peut apporter au handicap mais surtout, de ce le handicap apporte à l’art.
 
Un soir à Bruxelles, le spectacle « Clair-Obscur » bat son plein.  Sur scène, Saïd GHARBI, danseur, non-voyant a emmené le public, au travers d’une mise en scène originale, dans un voyage vers la différence, vers les différences.

La vue de Saïd GHARBI  commence à diminuer vers l’âge de 10 ans et il passe de malvoyant à non-voyant à l’âge de 14 ans.  Mais tout au long de notre entretien, ce n’est pas sur ce sens « perdu » qu’il s’attarde mais bien sur ceux retrouvés.

Lire la suite de l'analyse :  Saïd GHARBI, la danse comme outil de rencontre et d’émancipation (en PDF)