ETUDE 2017 : L’émancipation des personnes handicapées

Éducation permanente ou illusion permanente ?

 
Depuis quelques années, l’Association Socialiste de la Personne Handicapée se penche sur les questions relatives à l’émancipation des personnes handicapées. De nombreuses associations sont reconnues dans le cadre du « Décret Education Permanente » et pratiquent une action de terrain avec des personnes handicapées. Il est difficile de ne pas se poser la question suivante : Comment « faire » de l’éducation permanente avec un public de personnes handicapées ? Peut-on parler d’émancipation avec un public aussi exclu ? L’éducation permanente n’est-elle qu’une « illusion » lorsqu’il s’agit de personnes handicapées ?

L’intérêt de se poser ces questions réside notamment dans le fait que nous sommes passés d’une société qui excluait les personnes handicapées de toute vie sociale, professionnelle, scolaire, intellectuelle, politique, culturelle, sportive … à une société qui prône l’inclusion. Sans toujours l’expliquer.

En passant du déni à la prise en compte des personnes handicapées par la société, de nombreuses associations se sont au fur et à mesure constituées. Elles s’engagent, militent, s’affairent à « augmenter » l’inclusion des personnes handicapées, à participer à l’émancipation de ce public; pour certaines d’entre elles, en s’alignant notamment sur le « Décret Education Permanente ». Mais comment faire avec des personnes handicapées ? Personne ne le dit, personne n’en parle, personne ne l’explique. Il existe un vide politique, culturel, méthodologique, voire intellectuel, sur la manière dont il faudrait « faire » de l’éducation permanente avec un public en situation de handicap. Nous sommes donc en droit de légitimement nous demander « comment créer de la transformation sociale, politique, collective à partir d’un public en situation de handicap ? »