2016 : L'education permanente :

Comment stimuler la participation citoyenne et l’émancipation des personnes handicapées ? 

 
De plus en plus interpellés par nos régionales sur les attentes du décret, sur les définitions de l’éducation permanente, sur les enjeux de ce décret, nous nous demandons comment stimuler la participation citoyenne et l’émancipation de nos publics ?
 
L’éducation permanente, appelée éducation populaire en Belgique jusque dans les années ‘60, est souvent considérée comme l’éducation qui est « permanente » et donc « continue » dans le temps. Elle fait erronément référence au fait de se former continuellement, de former « en permanence », les professionnels, les personnes handicapées, etc. Or, l’éducation permanente est un concept riche et vaste dont il nous semble opportun et judicieux de resituer le contexte, et d’analyser  comment celui-ci s’articule ou peut s’articuler autour du handicap.
 
La seconde compréhension se rattache un peu plus à l’origine du terme. En effet, en Belgique, l’éducation permanente est dérivée de l’éducation populaire, qui est toujours dénommée ainsi en France, et comprise parfois, à tort, comme étant l’ « éducation du peuple ».
 
Si de nombreuses associations défendant le droit des personnes handicapées opèrent dans le champ de l’éducation permanente, son articulation avec la notion de handicap n’a pas toujours été simple ou n’est pas toujours évidente.