Interpellations

Interpellation


La situation actuelle est difficile à vivre pour l’ensemble de la population belge.

De nombreuses personnes en situation de handicap, des parents, des professionnels nous ont fait part de leurs inquiétudes, de leurs difficultés au quotidien, de leurs craintes d’un amalgame entre handicap, situation médicale, prise en charge et espérance de vie, du manque de matériel adapté, de solutions d’accueil….

Dans ce contexte complexe, cela demande de nombreux échanges avec les différents cabinets et les différents ministres régionaux en charge du handicap. 

En tant qu'association de défense des droits des personnes en situation de handicap, nous nous devions de les interpeller et nous avons été entendues.




L'ASPH est aussi active au travers du Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées. Vous pouvez consulter les 
avis et interpellations ministérielles du Conseil à ce sujet.



Lire les analyses sur le sujet : 



Interpellation du ministre de la Justice​


L’ASPH a interpellé le ministre de la justice concernant deux sujets relatifs aux recours pour contester une décision devant le Tribunal du travail.

Dans un premier temps, nous demandons une possibilité de prolonger  le délai de 3 mois, prévu par la réglementation, pour contester une décision devant le Tribunal du travail.

En effet, les greffes du Tribunal du travail sont actuellement fermés. Les recours doivent être déposés dans leur boîte au lettre (sans accusé de réception) ou envoyés par la poste.
A Liège par exemple, il est possible de les déposer par e-Deposit ce qui génère un accusé de réception.

Dans un second temps, nous interrogions également le ministre concernant le délai de contestation contre les rapports préliminaires émis par les experts désignés en vue de remplir la mission qui leur a été confiée par le Tribunal du travail. Certaines de ces expertises ont eu lieu avant la crise sanitaire que nous connaissons et les rapports préliminaires risquent de parvenir aux personnes en situation de handicap. Or, ces dernières ont un mois pour contester l’expertise réalisée par l’expert et la contestation doit être rédigée par le médecin et/ou spécialiste de la personne.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informé du suivi.




Une question : 

Contact center ASPH 02/515 19 19 ou asph@solidaris.be