Covid-19 : Continuité des soins

Mesures exceptionnelles de l’assurance soin de santé et indemnités

 

Continuité des soins de logopédie : prestations à distance dans le contexte de crise.

  • Quelles prestations de logopédie sont possibles à distance ?
Les prestations existantes de la nomenclature de logopédie.
Pour le suivi d’un jeune de moins de 18 ans, le logopède doit avoir obtenu au préalable l’accord par e-mail du ou des parents (ou représentant légal) concernant ce suivi logopédique à distance.

  • Quels logopèdes peuvent dispenser ces prestations à distance ?
Tous les logopèdes en possession d’un numéro INAMI actif.

  • Quelle fréquence et quelle durée pour ces prestations à distance ?
Les limitations existantes de la nomenclature restent d’application : 1 seule séance par jour est remboursable.

Informations complémentaires :
Continuité des soins de logopédie : prestations à distance dans le contexte de crise COVID-19

 

Continuité des soins dentaires : Avis téléphoniques avec renvoi éventuel pendant la période de crise.

Pour assurer la continuité des soins et l'orientation du patient vers les soins dentaires disponibles, création d’une prestation spécifique pour des avis téléphoniques avec renvoi éventuel. Cette approche des soins à distance s'applique à partir du 14 mars 2020 et s’appliquera aussi longtemps que durera la période de crise.

  • Quelles prestations un dentiste peut-il réaliser via un avis téléphonique ?


Il s'agit d’une anamnèse téléphonique avec des conseils d'accompagnement, une éventuelle prescription de médicaments et un éventuel renvoi. Le dentiste rédige dans le dossier du patient un bref rapport du contact avec les éléments pertinents.


En cas de renvoi, le praticien vers lequel le patient aura été renvoyé sera informé des résultats de l'avis et des données pertinentes.


Les patients appellent le dentiste pour une demande de soins aigus ou pour un suivi supplémentaire de leur traitement dentaire. Le patient ne peut pas rencontrer le dentiste en personne pour des raisons motivées, vu les conseils concernant la pandémie de COVID-19.

Infos complémentaires :

Continuité des soins dentaires : Avis téléphoniques avec renvoi éventuel pendant la crise COVID-19​


Continuité soins de kinésithérapie : soins à distance


Possibilité des soins de kinésithérapie à distance, pendant la durée des mesures COVID19 : des soins soutenus par vidéo-consultation ou consultation téléphonique.


Cette consultation à distance comprend au moins :

  • l'évaluation de l'état du patient au moyen d'une anamnèse
  • la préparation d'un programme d'exercices individuels et le timing des activités de la vie journalière (AVJ)
  • 2 contacts par semaine où le patient est encouragé à suivre son programme d'exercice
  • le suivi et l'ajustement du programme d'exercice du patient
  •  l'enregistrement de paramètres utiles (mobilité, etc.)

Infos complémentaires :
Continuité des soins de kinésithérapie : soins à distance pendant les mesures Covid-19

 

Continuité des soins en santé mentale


6 types de prestations peuvent être réalisée à distance : 


1) Avis en vue de l’orientation urgente éventuelle d’un patient, connu ou non, vers une équipe mobile aigüe (2a) ou vers le service d’urgences psychiatriques
Le patient peut être déjà connu ou non du médecin.
Le psychiatre donne cet avis en réalisant une anamnèse téléphonique.


2) Séance de 30 minutes minimum, sans présence physique, en vue d’un diagnostic psychiatrique ou d’un traitement psychothérapeutique
Cette prestation permet au (neuro)psychiatre :

  • de continuer un traitement psychothérapeutique au moyen d’une communication téléphonique ou vidéo de 30 minutes minimum,
  • de poser un diagnostic et d’instaurer un traitement psychothérapeutique au moyen d’une consultation vidéo de 30 minutes minimum.

3)  Séance de 45 minutes minimum, sans présence physique, en vue de poursuivre un traitement psychothérapeutique avec un patient ayant débuté un traitement régulier avant le 14 mars 2020.
Cette prestation a lieu sans présence physique au moyen d’une communication de 45 minutes minimum.

4) Séance de 60 minutes minimum en vue d’une thérapie de médiation d’un enfant ou adolescent de moins de 18 ans avec la participation d’un ou plusieurs adultes assurant l’éducation et l’encadrement quotidien, sans présence physique.


Cette prestation se fera via une communication vidéo de 60 minutes au moins durant laquelle le psychiatre interagit avec l’enfant ou l’adolescent et avec un ou des adultes qui assurent son éducation et son encadrement quotidien.


Cette prestation requiert la présence :

  • de l’enfant ou adolescent pendant 30 minutes au moins,
  • du ou des adultes pendant 60 minutes au moins.

 

5) Une concertation sans présence physique entre le médecin et le psychologue ou l'orthopédagogue, au sujet du traitement ambulatoire d'un patient âgé de moins de 18 ans.
Cette prestation permet au psychiatre de se concerter sans présence physique avec le psychologue dont le rôle a été précisé dans le plan de traitement établi lors d’une évaluation approfondie, d’une thérapie de médiation ou d’une hospitalisation en service K (par exemple, le psychologue qui effectue le travail psychothérapeutique). 


Cette prestation requiert de rédiger un rapport, mais la signature n’est pas obligatoire.
Concernant la fréquence, cette prestation est comptabilisée dans la limite de maximum 5 prestations par an des prestations 109373 et 109395.


6) Séance de 120 minutes minimum en vue d’une évaluation psychiatrique de diagnostic ou de suivi, approfondie et individuelle, d’un enfant ou d’un adolescent de moins de 18 ans. sans présence physique, sur prescription du médecin traitant, avec rédaction du dossier et du rapport.


Dans ce cas, cette prestation requiert :

  • d’utiliser pour ça une communication vidéo,
  • d’être prescrite par le médecin traitant,
  • de rédiger le dossier et le rapport

!!! Attention : déontologie 


Le Conseil national de l’Ordre des médecins définit qu’une approche à distance (par téléphone, avec ou sans vidéo) n’est acceptable que si le médecin :

  • connaît bien le patient et ses antécédents,

  • a accès aux informations médicales concernant le patient (dossier médical)

  • est en mesure d'assurer la continuité des soins.

S’il n’y a pas de dossier médical ou si le médecin n’y a pas accès, le médecin doit pouvoir appréhender les antécédents et la situation médicale du patient par une anamnèse soigneuse et complète qui portera particulièrement sur les traitements médicamenteux en cours.
 
Plus d’informations :
Continuité des soins de santé mentale : prestations à distances pour les psychiatres et pédopsychiatres

 

Continuité des soins d’ergothérapie  


Consultation d'ergothérapie par vidéo pour les patients qui, d'après la réglementation actuelle, peuvent bénéficier de prestations d'ergothérapie. Les patients peuvent temporairement aussi entrer en ligne de compte pour 12 mois d'ergothérapie au lieu des 6 mois prévus dans la réglementation actuelle.


Le remboursement de l'ergothérapie à distance a pour but de garantir 2 prestations d'ergothérapie sans que le patient ni l'ergothérapeute ne doivent se déplacer physiquement.
Avec la prescription du médecin spécialiste en réadaptation, un patient pour qui un bilan observationnel a déjà été réalisé (prestations 784291 – 784302) entre en ligne de compte pour 2 prestations maximum :

  • 784335 via vidéo-consultation si le nombre de séances de ce type n'a pas encore été épuisé,
  • une prestation 784335 est une séance d'information, de conseil et d'apprentissage : comment utiliser les adaptations à l'environnement, les orthèses, les prothèses et aides fonctionnelles, d'une durée minimum de 60 minutes par séance.


Plus d’informations :
Continuité des soins d’ergothérapie : consultation par vidéo possible pendant la crise du COVID-19 et prolongation de la période d’intervention de l’assurance soins de santé


Continuité des soins d’éducation au diabète de 1re ligne


Prises de mesures temporaires dans le cadre de l’éducation au diabète en 1re ligne. 


Il est permis :

  • aux éducateurs en diabétologie d’effectuer des consultations vidéo pour les patients avec un trajet de soins diabète de type 2
  • aux éducateurs en diabétologie, aux diététiciens, aux pharmaciens et aux infirmiers d’effectuer des consultations vidéo pour les patients avec un « Suivi d’un patient diabétique de type 2/pré-trajet ».

Plus d’informations :
Continuité des soins d’éducation au diabète de 1re ligne : consultation vidéo possible pendant la crise du Covid-19​