Covid-19-bandagistes

Continuité des soins par les bandagistes  

Prestations et remboursement dans le contexte de crise COVID-19


La validité des prescriptions médicales est-elle prolongée ?

Si au moins un jour de validité de la prescription est situé dans la période COVID-19, la validité de la prescription est prolongée de 6 mois. 

Ceci signifie que les prescriptions pour un premier appareillage sont valables 8 mois et les prescriptions pour un renouvellement 12 mois.

Le bandagiste qui met en œuvre la prescription est responsable de vérifier si son contenu est toujours actuel. 

Pour rappel, ce délai de validité concerne la période entre la date de rédaction de la prescription par le médecin et la date de réception de cette prescription par le bandagiste.



Continuité des soins par les orthopédistes : 

Pprestations et remboursement dans le contexte de crise COVID-19


La validité des prescriptions médicales est-elle prolongée ?

Si au moins un jour de validité de la prescription est situé dans la période COVID-19, la validité de la prescription est prolongée de 6 mois. 

Ceci signifie que la prescription pour un premier appareillage est valable 8 mois et que la prescription pour un renouvellement est valable 12 mois.

L’orthopédiste qui met en œuvre la prescription est responsable de vérifier si son contenu est toujours actuel.

Pour rappel, ce délai de validité concerne la période entre la date de rédaction de la prescription par le médecin et la date de réception de cette prescription par l’orthopédiste.


Les dispositions spécifiques pour les vêtements compressifs ?

Si la date de fin du traitement tombe pendant la période COVID-19, la durée du traitement est prolongée de 6 mois.
Ceci signifie que le nombre maximum de prestations remboursables peut être délivrées sur une période de 30 mois au lieu de 24 mois (18 mois au lieu de 12 mois en cas de chirurgie corrective tardive).

Que se passe-t-il pour la garantie et l’entretien et réparation des prothèses ?

Si la date d’entretien et réparation de la prothèse tombe pendant la période COVID-19, le délai pour l’entretien et réparation est prolongé de 6 mois.

Ceci signifie que l’entretien annuel ou semestriel qui devait normalement avoir lieu pendant la période COVID-19, peut encore être réalisé jusqu’à 6 mois après la date d’échéance.

En conséquence, pour les prothèses de MI, est considérée comme une réparation tardive, une réparation qui aura été effectuée au-delà de 18 mois après l’entretien précédent.

La période de référence continue à courir à compter de la date de délivrance ou du premier entretien.

La garantie reste valable.

Pendant quelle période ces mesures sont-elles d’application ?

Ces mesures exceptionnelles sont d’application à partir du 1er mars 2020 et le resteront pendant la période liée à la pandémie du COVID-19.