Les aménagements raisonnables : Comment faciliter le quotidien ?

Comment faciliter le quotidien ?

Par un aménagement raisonnable !

 
Un jeune en situation de handicap qui fréquente l’enseignement ordinaire peut demander un aménagement raisonnable et bénéficier d’une solution adaptée et individuelle en fonction de ses besoins afin de suivre au mieux sa scolarité. C'est d'autant plus vrai que le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé, en décembre 2017, une proposition de décret qui imposera aux écoles, dès la rentrée scolaire 2018, d’accepter la mise en place d’aménagements raisonnables pour les élèves à besoins spécifiques.
 
Cette mesure vise ainsi les élèves inscrits dans l’enseignement ordinaire, fondamental et secondaire, et présentant des « besoins spécifiques » attestés par un diagnostic posé par des spécialistes.
 
Un aménagement raisonnable est une mesure concrète qui permet d’aménager un environnement inadapté à une personne en situation de handicap pour sa pleine participation à la vie en société. On évalue le caractère « raisonnable » de cet aménagement par rapport à des critères de coût, de fréquence et de durée d’aménagement ; d’impact sur l’organisation, sur l’environnement ainsi que sur les autres élèves/étudiants ; à l’existence ou non d’alternatives.
 
Si l’ensemble des interlocuteurs (le jeune, les parents, l’établissement, les enseignants, la direction, le pouvoir organisateur…) se concertent, un établissement scolaire peut « s’adapter aux handicaps» de différentes manières, par exemple :
  • par la mise en place de rampes ou de toilettes adaptées ;
  • par des méthodes de travail et des consignes adaptées aux difficultés rencontrées par l’étudiant, en aménageant les horaires de cours,
  • en mettant à sa disposition du matériel spécifique comme des ordinateurs, des barrettes braille, des logiciels, etc.
Ces aménagements raisonnables sont mis en place depuis début 2017 au sein de l’enseignement de promotion sociale mais ils ne s’appliquent pas uniquement aux milieux scolaires, ils peuvent également s’appliquer aux  loisirs, au monde du travail…
 
Le service Handyaccessible de l’ASPH a déjà collaboré, à la demande de jeunes/parents/travailleurs lors de concertations afin de trouver des solutions adéquates.
 
Par ailleurs, certains aménagements peuvent également profiter à l’ensemble des élèves et/ou étudiants.
 
Pour en savoir plus :
Brochures :
• « A l’école de ton choix avec un handicap : les aménagements raisonnables dans l’enseignement » – UNIA.
• Les aides individuelles en Région wallonne – ASPH – bientôt disponible en téléchargement sur notre site
• Les aides individuelles en Région Bruxelles-Capitale – ASPH – bientôt disponible en téléchargement sur notre site
 

 
 

En facile à lire et à comprendre


Il faut parfois adapter une école, un bureau pour une personne handicapée.
Cela s’appelle un « aménagement raisonnable ».
C’est par exemple :
• Mettre une rampe à l’entrée de l’école ;
• Utiliser une autre façon pour apprendre à lire ;
• Mettre des toilettes adaptées…