L'enseignement spécialisé

L’enseignement spécialisé est un enseignement qui se doit de répondre aux besoins éducatifs spécifiques des enfants en situation de handicap. Il est organisé en 8 « types ».

Type 1 : handicap mental « léger »
Type 2 : handicap mental « modéré ou sévère »
Type 3 : Troubles caractériels et/ou de personnalité
Type 4 : handicap physique
Type 5 : maladie de longue durée ou en convalescence
Type 6 : mal ou non-voyants
Type 7 : malentendants ou sourds
Type 8 : troubles instrumentaux
 
L’enseignement spécialisé poursuit les mêmes objectifs et missions que l’enseignement ordinaire, mais découpe son organisation différemment :
  • Pour l’enseignement fondamental, on parlera de degrés de maturité (différents en fonction du type d’enseignement) ;
  • Pour l’enseignement secondaire, on distinguera des formes (voir plus bas) et des phases ;

Le tout en fonction des besoins de l’élève.


Nous attirons votre attention sur le fait que toutes les écoles ne proposent pas tous les types d’enseignement.
 
Enseignement de forme 1 – Enseignement d’adaptation sociale -  Vise une formation sociale rendant possible l’insertion en milieu de vie dit « protégé ».
Enseignement de forme 2 – Enseignement d’adaptation sociale et professionnelle - Vise à donner une formation générale et professionnelle pour rendre possible l’insertion en milieu de vie et/ou travail « protégé ».
Enseignement de forme 3 – Enseignement professionnel -  Vise à donner une formation générale, sociale et professionnelle pour rendre possible l’insertion socioprofessionnelle.
Enseignement de forme 4 – Enseignement général, technique, artistique ou professionnel.
 
Si vous souhaitez en savoir plus, l’ASPH a publié une brochure sur le sujet.

L’enseignement est la clé de l’inclusion des enfants à besoins spécifiques dans la société. Pour y parvenir, le pacte d’excellence, que nous avons présenté dans nos éditions précédentes, pourrait y contribuer concrètement. Il est grand temps de questionner notre vision de l’école pour TOUTES et TOUS, de revoir les méthodes pédagogiques, de renforcer la formation des enseignants et de proposer un réel enseignement inclusif (moyennant des aménagements raisonnables).