Les conditions d'octroi HANDICAP

L’allocation de remplacement de revenus : l’ARR


L’allocation de remplacement de revenus (ARR) est accordée à la personne handicapée de moins de 65 ans dont l’état physique ou psychique a réduit sa capacité de gain à 1/3 ou moins de ce qu’une personne valide pourrait gagner sur le marché général de l’emploi.

Cette allocation est destinée aux personnes atteintes d’une incapacité de travail égale ou supérieure à 66%. L’occupation en entreprise de travail adapté n’est pas reprise dans le marché général du travail.

Pour le calcul de l’allocation, le SPF SS ne tient pas compte de la cessation d’une activité, de la formation, et du passé professionnel.

Les montants annuels en ARR varient selon la catégorie familiale à laquelle la personne handicapée dépend. A chaque catégorie corresponde un statut familial et un montant octroyé.
 
/!\ Les critères d’évaluation des 66% en assurance maladie invalidité et en allocation aux personnes handicapées ne sont pas identiques.
 
 
 

L’allocation d’intégration : AI


L’allocation d’intégration est accordée à la personne handicapée de moins de 65 ans qui en raison de la réduction ou de son manque d’autonomie, doit supporter des frais supplémentaires pour s’intégrer dans la vie sociale.

Une échelle de points détermine 5 catégories et pour chacune d’elles, un montant d’allocation peut être octroyé.
 
Catégorie 1 : 7 à 8 points
Catégorie 2 : 9 à 11 points
Catégorie 3 : 12 à 14 points
Catégorie 4 : 15 à 16 points
Catégorie 5 : 17 à 18 points
 
Les allocations aux personnes handicapées ne sont accordées que sur demande de la personne concernée.
 
 
 
A noter, qu’il est tout à fait possible qu’une personne handicapée se voit refuser l’ARR car elle ne répond pas aux critères médicaux mais se voit octroyer une AI car elle éprouve des problèmes au niveau de son autonomie et inversement.

L’ARR et l’AI sont cumulables et évaluées séparément. Elles ne peuvent être cumulées avec l’AAPA.