Accessibilité de l'info

Le citoyen en situation de handicap est-il bien informé ? Les bons canaux sont-ils utilisés pour faire passer le message ? La communication est-elle adaptée ? Même si des évolutions sont constatées, il existe encore de nombreuses lacunes. 
 
L’accessibilité de/à l’information est un vaste chantier. Cela recouvre de nombreux aspects du champ du handicap. Les besoins seront différents pour une personne sourde, malentendante, aveugle, malvoyante, en situation de handicap mental, psychique (cognitif), etc. Il faut donc  s’adapter à cette multitude de public pour y apporter des réponses concrètes qui permettront à tout citoyen en situation de handicap d’accéder aux informations dont il a besoin.
 

Concrètement, quelles pistes exploiter ?

  • Le recours systématique à la langue des signes pour les vidéos communales ou le sous-titrage
  • L’écriture des documents en « Facile à lire et à comprendre »
  • L’utilisation d’une signalétique adaptée
  • L’obtention du label Anysurfer pour tous les sites internet communaux et paracommunaux
  • Etc.
 

Le « Facile À Lire et à Comprendre »

Le « Facile À Lire et à Comprendre » (FALC) est une manière d'écrire à l'intention des personnes en situation de handicap mental, mais qui est également utilisée par les personnes sourdes et les personnes ayant des difficultés de compréhension. Le texte et la mise en page font appel à des règles de lisibilité et de compréhension.