Qu'est-ce que le TEC ?

Tout le monde connaît ces bus jaunes qui sillonnent la Wallonie. Mais qu’en savons-nous exactement ? Voici un petit historique. 

En 1884, la Société Nationale des Chemins de fer Vicinaux – SNCV – voit le jour. Elle transporte les personnes et les biens. Son financement provient des entreprises, des communes, des provinces et de l’Etat. 

Dans les années 1960, l’Etat en devient l’acteur principal. L’Etat décide de modifier la structure et crée 6 sociétés de transports intercommunales (les STI) dans les grandes villes. Le reste du territoire est toujours du ressort de la SNCV.

En 1988, les transports quittent le giron fédéral et dépendent dorénavant des Régions.

Deux ans plus tard, les sociétés de transports sont réorganisées sous la forme d’une société-mère : la SRWT – Société Régionale Wallonne du Transport – et des 5 sociétés autonomes d’exploitations qui se partagent la Wallonie. Le TEC est né.

Ces 5 sociétés sont :

  • TEC Brabant Wallon
  • TEC Charleroi
  • TEC Hainaut
  • TEC Liège-Verviers
  • TEC Namur-Luxembourg

Fonctionnement

Leurs fonctionnements est établi pour 5 ans dans un contrat de service public. Il fixe les rôles de la Région et du Groupe TEC.

La Région définit principalement :

  • la stratégie et la politique de mobilité au sens large sur le territoire de La Wallonie, les obligations de service public incombant au Groupe TEC ;
  • le montant de la compensation financière correspondante ;
  • les performances du Groupe TEC au regard de ses obligations de service public.

Le Goupe TEC :

  • exécute les obligations de service public décrites dans le Contrat

 

Le projet de Contrat se fonde sur trois objectifs stratégiques :

  • l’optimisation des services de transport public ;
  • l’amélioration du système de transport collectif et individuel public dans la desserte des populations et des acteurs économiques (domicile – travail);
  • la réduction de l’empreinte écologique du Groupe.
 

En chiffres

Le TEC, c’est
  • plus de 2500 véhicules;
  • 704 lignes au travers de la Wallonie ;
  • près de 5000 employés.