Covid-19 : congé parental coronavirus

En ce contexte, beaucoup de parents ont recouru au congé parental classique en cette période de crise. Toutefois ce congé présente ses limites : en terme de temps et financier. C’est pourquoi le législateur a instauré un congé parental corona.

Quelles sont le​s conditions ?


Les conditions pour bénéficier de ce congé sont les mêmes : 
  • Etre sous contrat chez son employeur depuis au moins un mois
  • Suite à la naissance ou à l’adoption de l’enfant jusqu’à ses 12 ans
  • Si l’enfant souffre d’une affection physique ou mentale, jusqu’à ses 21 ans SAUF S’IL s’il bénéfice d’un service intramural (un établissement qui offre des soins de jour et de nuit, de l’aide, du traitement et de l’accompagnement ) ou extramural organisé ou reconnu par les Communautés (des établissements offrant des soins à domicile intensifs ou un accompagnement en dehors de l’enceinte de l’établissement).

Quel type de réduction ?

Il s’agit d’une réduction des prestations de travail de soit 1/2ème, soit 1/5ème du nombre normal d’heures de travail pour un temps plein (il peut aussi être pris sous la forme d’une réduction d’1/2 du temps de travail par un travailleur à temps partiel à minimum ¾ temps).  

Pour quelle pério​de ?

Ce congé est d’application à partir du 1er mai au 30 juin. La rémunération est plus élevée qu’un congé parental classique (25% supplémentaires).

Quelles démarches entreprendre ?

Le travailleur qui souhaite recourir à ce congé doit demander l’accord de son employeur et le prévenir par écrit au moins 3 jours ouvrables à l’avance. Il doit avertir l’Onem au plus tard un mois après le début du congé parental corona (pour l’instant il n’est pas encore possible de le demander à l’Onem).

Il est par ailleurs possible de convertir un congé parental pris en congé parental corona ou bien, d’interrompre un congé parental pour laisser place au congé parental corona.


Contact center ASPH                                                       02/515 119 19 - asph@solidaris.be